Le Salar d'Atacama, à la découverte d'un paysage lunaire du Chili

27 Février 2020 - Bons plans à partager
Le Salar d'Atacama, à la découverte d'un paysage lunaire du Chili

Le dessert d'Atacama est un des endroits les plus spectaculaires de la planète. Situé dans le nord du Chili, il possède des paysages uniques au monde qui émerveillent tous les visiteurs. Il est célèbre pour être la région la plus aride sur Terre. Certaines zones du désert sont privées de précipitation depuis plus de 50 ans. Il est coincé entre la fosse océanique d'Atacama et la Cordillère des Andes. Le désert présente aussi la particularité de culminer à plus de 2000 mètres d'altitude. Grâce à sa situation loin de toute pollution lumineuse, le désert Atacama est l'endroit idéal pour l'observation des étoiles. Loin d'être un lieu inerte, cette vaste étendue dans le nord du Chili regorge de nombreuses richesses naturelles comme de nombreux geysers, des lagunes d'un bleu profond, des oasis ou encore des volcans. Parmi ces joyaux se trouve le Salar d'Atacama.  

Le Salar d'Atacama, une merveille du désert 

Le Salar d'Atacama est une des curiosités du dessert d'Atacama. Il se situe dans la réserve nationale du Los Flamencos localisé dans la commune de San Pedro Atacama. C'est une lagune de sel de 3000 km², le plus grand Salar du Chili. Son nom vient de l'immense croute de sel et de minéraux qui se sont formés au fil des ans. Il prend la forme d'un relief accidenté sculpté par le vent. Le sable donne l'impression de voir des vagues pétrifiées. En fonction de la luminosité, le voyageur peut profiter d'un panel de couleur unique au monde, notamment au crépuscule. De l'ocre au rose en passant par le beige le spectacle offert par le Salar dévoile un spectacle coloré saisissant. À la tombée du jour, lorsque les températures baissent très rapidement, les couches de sels se craquellent. La croûte de sels cache un lac d'eau salée. Grâce à un air extrêmement sec, caractéristique du désert d'Atacama, les voyageurs disposent d'une vue parfaitement claire qui permet d'apercevoir l'autre côté du Salar jusqu'à plus de 70 km. 

Cependant, le Salar d'Atacama n'est pas uniquement constitué des couches de minéraux et de sel. Des lagunes font la renommée de ce Salar. La laguna Chaxa est l'une des plus populaires grâces notamment à sa faune. C'est un endroit incontournable pour tous les amateurs de photos. La laguna Cejar est un lac d’un magnifique vert émeraude destiné à tous les touristes désirant se baigner. À cause de sa forte concentration en sel, les baigneurs flottent sans effort sur l'eau. La Laguna Tebenquiche pour sa part offre de magnifiques couchers de soleil à cause de la fine croute de sel qui l'entoure et où se reflète la lumière du soleil couchant. Ojos del Salar est constitué par deux petites piscines d'une forme ronde quasi parfaite. L'eau y est relativement froide, mais il est tout à fait possible d'y faire un plongeon en été quand la température dépasse les 30 °C.

 Les origines du Salar d'Atacama 

Le sel du Salar d'Atacama provient de la dissolution des minéraux des sols volcaniques des environs. Ils sont apportés par les précipitations au niveau de la cordillère des Andes toute proche. L'eau chargée de minéraux s'infiltre dans le sol, ce qui fait augmenter la concentration en sel. Au sein d'une dépression, l'eau remonte à la surface puis finit par s'évaporer en laissant s'accumuler les cristaux de sels. Au fil du temps, ils finissent par former les croutes si caractéristiques du Salar d'Atacama. Ensuite, les cristaux sont scellés les unes aux autres par les sables du désert. Des rivières issues de la fonte des neiges au niveau de la cordillère des Andes s'écoulent jusqu'au Salar et forment de nombreuses oasis, lacs et lagunes peu profonds. 

Faune et flore du Salar d'Atacama 

À cause d'un climat rude peu propice au développement de la vie, la faune et la flore du Salar d'Atacama sont bien moins riches que dans d'autres parties du globe. La star des animaux retrouvés dans le Salar d'Atacama est sans conteste le flamant rose. Trois espèces indigènes de l'Amérique du Sud y sont représentées, le flamant andin, le flamant chilien et le flamant de James, reconnaissable à sa taille plus menue que les deux autres espèces. Ces échassiers se nourrissent de minuscules êtres vivants qu'ils trouvent dans les lagunes. Les diatomées qui sont des algues microscopiques ainsi que les salinas, de petits crustacés vivant dans les lacs salés, intègrent leur régime alimentaire et leur donnent ce joli plumage à la couleur si caractéristique. Des lézards, d'autres espèces d'oiseaux, des insectes et de petits rongeurs complètent la liste des animaux vivant dans les environs du Salar. Des plantes halophytes qui sont des végétaux adaptés à des milieux très salés poussent sur le pourtour des lacs et des lagunes. 

Visiter le Salar d'Atacama 

Le Salar d'Atacama révèle toute sa beauté lors d'excursions organisées en une voiture de location. Pour une visite plus sereine, choisir de visiter la zone avec une agence est la meilleure solution. Des autos tours peuvent être organisées depuis Santiago, la capitale chilienne située au centre du pays. D'autres circuits sont aussi proposés par des agences dans la ville de San Pedro De Atacama, la porte d'entrée du désert d'Atacama. Cependant, il est tout à fait possible de faire la visite sans passer par une agence. C'est l'option parfaite pour ceux qui ont l'âme aventurière. 

De nombreuses randonnées partent de San Pedro pour rejoindre ce site mythique du désert d'Atacama. Le périple inclut des crochets passant par les lagunes pour observer les flamants roses. Pour des randonnées et des visites qui se passent sans encombre, quelques règles élémentaires doivent être respectées avant de partir à l'assaut du plus haut désert du monde. Dès votre arrivée dans la région, il faut prendre le temps de s'acclimater à l'altitude. L'amplitude thermique étant très grande avec des températures pouvant varier de 45° dans la journée à 0° en soirée, chaque randonneur doit prévoir des vêtements chauds, mais aussi des habits plus légers. La crème solaire, le chapeau et les lunettes de soleil sont obligatoires pour se protéger du soleil et éviter les malaises. Une bouteille d'eau est aussi indispensable pour pouvoir profiter dans les meilleures conditions des merveilles du Salar d'Atacama et prévenir les risques d'insolation.

A propos de l'auteur: Sarah Hoceani

Opérant dans le domaine du tourisme depuis quelques années, j'ai découvert petit à petit les différentes attractions des voyageurs. Justement, ils n'attendaient que cela, s'amuser et oublier les soucis quotidiens. J'ai décidé de faire des recherches afin de promouvoir les loisirs pas seulement en voyage, mais dans la vie de tous les jours de chacun. Actuellement, je rédige avec joie ma passion pour aider et pour rendre les gens heureux même le temps d'un instant. Alors, bonne lecture à vous!

  • Partager :
  • Réagir :

Postez un commentaire

captcha

Découvrez egalement

PARTENAIRE DE VOS VACANCES