Sport en salle: mesures sanitaires révisées

17 Juillet 2020 - Sports
Sport en salle: mesures sanitaires révisées

Les salles de sports situées dans les territoires sortis de l’état d’urgence sanitaire, c’est-à-dire localisées dans les zones vertes ont pu reprendre leurs activités depuis le début du mois de juin. Un protocole spécifique a été mis en place pour ce faire. De nombreuses mesures étaient maintenues durant un remaniement des règles sanitaires en juillet et quelques changements apportés, notamment concernant le port du masque. D’abord interdits, les sports de combat sont maintenant autorisés, mais également sous condition. Après ces nombreux remaniements post-confinement, que vous décidiez de reprendre vos séances de musculation, de fitness, de karaté et de judo, il convient de s’y prendre de la bonne manière pour éviter tout désagrément.

Le port de masque obligatoire dans les salles de sport

Le décret du 10 juillet 2020 impose le port de masque dans les lieux publics clos depuis le 20 juillet. Sont concernés par cette nouvelle disposition les marchés couverts, les banques, les commerces, les restaurants et les salles de sport. Durant la pratique d’une activité modérée ou intense en salle, le port d’un masque n’est pas pratique. L’accessoire entrave l’oxygénation, ce qui peut représenter un danger pour le pratiquant.

En réponse à ce tracas, le Ministère des Sports a expliqué quelques jours avant l’application du décret, que comme dans les restaurants, le masque devra être porté pour entrer, circuler et sortir avant de poursuivre, qu’il est tout à fait possible de l’enlever durant l’entrainement proprement dit. Toutefois, pendant la séance de sport, il faudra respecter à la lettre toutes les gestes arrière et les règles de distanciations physiques.

Les dojos et autres salles d’entrainement rouvrent sous condition

Les pratiquants de sport de combat se rassurent, ils peuvent désormais reprendre le chemin de leur dojo et salle d’entrainement, au grand soulagement des gérants de ces types d’établissements. Bien sûr, la réouverture de ces salles se fera dans le respect de certaines règles.

Pour les pratiquants amateurs, les séances ne se tiendront pas sous leur forme codifiée, mais devront se faire individuellement à travers une pratique alternative qui n’autorise aucun contact physique entre les personnes. En règle générale, la forme alternative des sports de combat inclut les pratiques de remise en forme à faire seul comme le cardio-training, le renforcement musculaire ainsi que le shadow pour les renforcements de base et l’amélioration des capacités cardioventilatoires, les kata et les chorégraphies. Le Ministère des Sports s’est rapproché des diverses fédérations pour permettre l’établissement d’une pratique alternative compatible à chaque discipline.

Pour l’aïkido, le budo et autres disciplines associées par exemple, les activités alternatives incluent les exercices de gymnastiques d’échauffement, de coordination, de pratique avec le bâton et le sabre de bois ou encore les déplacements du corps.

Pour l’heure, l’entrainement classique avec contact est uniquement réservé aux pratiquants de sport de haut niveau et de sport professionnel. En effet, les sportifs ont fait l’objet d’un dépistage régulier pour s’assurer de leur état de santé.

Les mesures à prendre pour les sports collectifs 

Qu’ils se fassent en extérieur ou en intérieur, les sports collectifs sont aussi autorisés. Bien sûr, pour éviter toute contagion, un protocole strict est mis en place en tenant compte de la spécificité de chacune des disciplines. Mais en général, il faut toujours respecter la distanciation physique et les groupes doivent se limiter à 10 personnes. Comme les sports de combat, seule la pratique individuelle est autorisée, mais deux participants peuvent se passer le ballon s’ils respectent les règles de distanciation selon le sport collectif.

Les mesures sanitaires en vigueur pour la pratique de sports en salle

Pratiquants et encadrants sont tenus de toujours respecter les gestes barrières comme de tousser ou d’éternuer dans le coude et de se laver fréquemment les mains. D’ailleurs, les responsables des salles de sport doivent mettre à disposition des pratiquants des solutions hydroalcooliques. Pour les règles de distanciation, un intervalle de 2 m doit être respecté entre chaque pratiquant tout au long de l’activité. Dans les salles de sport, les machines doivent donc respecter cette règle. Chacun devra disposer d’un espace de 4 m² en cas de pratique en statique. Pour une activité à intensité modérée comme la marche rapide pour l’échauffement par exemple, il faudra prévoir une distance de 5 m entre les participants. Pour les sports de combat, suivant la discipline, les séances d’entrainement sont limitées à un groupe de 10 personnes, encadrant compris. Le partage ou l’échange d’effets personnels sont interdits. Par ailleurs, chacun devra gérer leurs collations, mais aussi leur hydratation en recourant par exemple à une bouteille personnalisée.

Pour toutes les salles de sport et dojo, les vestiaires collectifs sont interdits d’accès. Les clients devront donc arriver et repartir dans une tenue adaptée. Il est par ailleurs fortement conseillé d’apporter une paire de chaussures spécifique pour l’entrainement. Le matériel mis à disposition des pratiquants doit être désinfecté régulièrement.

Les règles pour une reprise du sport en toute sécurité

Avant la reprise d’une activité physique, quelle que soit sa nature après une longue pose, il est vivement recommandé de réaliser un bilan médical. La reprise doit se faire de manière progressive pour que le corps puisse se réadapter petit à petit à l’effort. Durant l’entrainement, si une douleur est ressentie dans la poitrine ou en cas d’essoufflement anormal, il est important de le signaler à son médecin. Il en va de même en cas de malaise pendant ou après l’effort.

Avant l’entrainement proprement dit et tout de suite après, il ne faut surtout pas sauter l’échauffement ni la séance de récupération qui devront durer chacun 10 minutes. Tout au long de la pratique sportive, il convient de bien s’hydrater à raison de quelques gorgées d’eau toutes les 30 minutes. Le mieux est d’éviter de fumer 1 heure avant l’entrainement et 2 heures après. Pour des séances de sport sans risque, il faut aussi faire attention à la température et d’éviter les moments trop chauds de la journée.

Par ailleurs, la prise d’anti-inflammatoire sans avis médical est à proscrire. C’est aussi le cas du paracétamol en guise de prévention. Ce médicament risque en effet de masquer la fièvre et ne permet donc pas une bonne surveillance de la température corporelle au repos.

A propos de l'auteur: Sarah Hoceani

Opérant dans le domaine du tourisme depuis quelques années, j'ai découvert petit à petit les différentes attractions des voyageurs. Justement, ils n'attendaient que cela, s'amuser et oublier les soucis quotidiens. J'ai décidé de faire des recherches afin de promouvoir les loisirs pas seulement en voyage, mais dans la vie de tous les jours de chacun. Actuellement, je rédige avec joie ma passion pour aider et pour rendre les gens heureux même le temps d'un instant. Alors, bonne lecture à vous!

  • Partager :
  • Réagir :

Postez un commentaire

captcha

Découvrez egalement

PARTENAIRE DE VOS VACANCES