Explorez la fascinante cité antique de Pompéi

07 Août 2020 - Arts & Culture
Explorez la fascinante cité antique de Pompéi

L’Italie est un vaste musée à ciel ouvert. Elle égrène des vestiges antiques qui éveillent la curiosité comme le Colisée à Rome. Mais des sites les plus remarquables de la botte italienne, rares sont ceux qui surpassent la belle et imperturbable Pompéi, affichant en toile de fond la silhouette menaçante du Vésuve. Victime d’une éruption volcanique, la cité dévoile depuis sa redécouverte toute la magnificence et l’opulence d’une ville romaine.

 Pompéi, de ses origines à son ensevelissement

Les historiens avancent que la ville est fondée par des Osques durant le 8e et le 7e siècle avant J.-C. Elle est alors construite au pied du Vésuve dans la très fertile région de Campanie et au carrefour de cités grecques. Pompéi suscite rapidement la convoitise de nombreux peuples dont les Étrusques, mais c’est sous la domination des Samnites vers le 5e siècle avant J.-C qu’elle se développe. Elle ne devient romaine qu’en 80 avant J.-C et sert alors de bastion à d’anciens soldats romains. Ils réhabilitent les habitations et restaurent les fresques. Pompéi continue de prospérer. Les domaines s’agrandissent, le commerce progresse. Le sol fertilisé par le Vésuve permet la culture de la vigne. La cité s’accroit et sa population s’enrichit. Cet enrichissement se traduit à travers la construction de somptueuses villas.

Mais la nature fait de l’ombre à la prospérité de Pompéi. Alors que la cité est à son apogée et compte pas moins de 20 000 habitants en l’an 62 de notre ère, elle est frappée de plein fouet par une première tragédie. Un important séisme ravage un grand nombre d’édifices privés et publics. Dans la Maison de Lucius Cæcilius Jucundus, des bas-reliefs donnent un aperçu de la catastrophe. Quelques années plus tard, la cité est victime d’un autre tremblement de terre et un grand nombre d’habitants sont alors contraints de la quitter. Ne trouvant pas d’intérêt à retourner à Pompéi, beaucoup d’entre eux cèdent leurs biens à un prix dérisoire. Ils sont ainsi épargnés du réveil violent du Vésuve. Le volcan entre en éruption vers 79, durant l’automne. Lors de ce phénomène, point de lave, mais le géant crache des roches volcaniques sous le poids desquelles de nombreuses maisons de Pompéi, des villes voisines d’Hérculanum et de Stabies, s’écroulent. Les habitants qui n’ont pas trouvé la mort sous les décombres de leurs habitations sont asphyxiés. En effet, le Vésuve enveloppe aussi la cité de cendres. Elle est ensevelie sous une couche de 2 mètres d’épaisseur qui a permis de garder dans un état de conservation remarquable les vestiges de la cité.

La redécouverte de la cité romaine

Après cette catastrophe, quelques survivants et des pilleurs sont revenus sur le site pour récupérer des objets de valeur comme des statues de marbre sur le site, avant de tomber totalement dans l’oubli. Ce n’est qu’à la fin du 16e siècle qu’un architecte du nom de Fontana découvre fortuitement quelques trouvailles notamment des pièces de monnaie et des plaques de marbre lors du creusement d’un canal. Un siècle plus tard, des explorateurs en quête d’objets anciens réalisent une excavation sur le site et trouvent de nombreux artefacts de valeur, alors utilisés pour décorer les palais napolitains. Vers 1 800, un groupe d’archéologues étudie minutieusement le site. Les nombreuses fouilles qui s’en suivent découvrent les anciennes rues, les temples et les vestiges de l’amphithéâtre. À ce jour néanmoins, seuls deux tiers du site sont encore mis à jour.

Les découvertes à faire dans la Pompéi d’aujourd’hui

Les vestiges de Pompéi offrent un bel aperçu de l’opulence, mais aussi de l’organisation d’une cité romaine. La couche de cendre a permis de préserver :

·         Les rues

Les rues de Pompéi sont savamment tracées et lui confèrent son aspect en damier si caractéristique. Ce réseau est pensé pour faciliter l’accès aux endroits les plus fréquentés de la cité comme les thermes, les forums et l’amphithéâtre. Les rues disposent d’une chaussée pour les chars et autres véhicules. À certains endroits, elles sont traversées d’une série de blocs de pierre pour permettre aux piétons de traverser en toute sécurité. Un passage pour pétions est visible sur la rue de l’abondance, la voie principale de la cité. Elle conduit au forum.

·         Les principaux édifices et lieux de Pompéi

L’amphithéâtre est le vestige le plus grand de la cité romaine. Il dispose d’une capacité impressionnante de près de 12 000 spectateurs. Bien qu’il ne soit pas le plus grand hérité de l’époque romaine – le Colisée affichant des proportions plus remarquables -, l’amphithéâtre de Pompéi est le plus ancien datant de cette époque, mis à jour. Il date en effet de 70 av. J.-C.

Le forum est le cœur de Pompéi. Il est ceint de différents édifices, dont des bâtiments administratifs et des temples. Une tribune y est aussi visible. Les orateurs y prenaient la parole pour faire passer à la population les annonces officielles.

Les thermes sont indissociables de toute cité romaine. Celles de Pompéi disposent de deux parties, pour homme et pour femme. Ces établissements accessibles gratuitement pour les citoyens de la cité disposent d’une salle dotée de chaudière et de bassins remplis d’eau à différentes températures, sans oublier les vestiaires.

De nombreux centres religieux émaillent aussi Pompéi. Parmi les plus remarquables figure le temple d’Isis, dont les parties les plus anciennes datent de la fin du 2e siècle av. J.-C, ainsi que le temple de Jupiter situé près du forum.

Les villas de Pompéi permettent de se plonger dans le quotidien de la bourgeoisie pompéienne. La villa des Mystères avec ses grandes proportions, son architecture complexe et ses remarquables fresques est incontournable. La boulangerie de Modestus et le lupanar sont d’autres découvertes à faire.

·         Les Pompéiens

Les cendres ont non seulement permis de conserver les vestiges de la cité, mais ils ont aussi recouvert le corps des Pompéiens qui ont succombé à l’éruption volcanique dans une sorte d’enveloppe. Du plâtre est coulé dans les coques avant que celle-ci ne soit brisée offrant ainsi un moulage quasi parfait des personnes qui ont péri durant la catastrophe. Un millier de moulages sont ainsi obtenus dont certains laissés à leur emplacement et d’autres transportés aux thermes de Stabies.

A propos de l'auteur: Emma Cruz
Depuis mon adolescence, j'ai toujours su faire plaisir à mon entourage avec mes idées surtout les week-ends ou même durant les périodes de vacances. Je préférais m'amuser au lieu de perdre mon temps. Et des plans, il n'en manque pas. Je partage actuellement cette passion pour les loisirs, quel que soit le genre, à tout le monde. À travers mes articles, j'attire l'attention des gens à apprécier mon aide et à leur faire vivre ma passion.
  • Partager :
  • Réagir :

Postez un commentaire

captcha

Découvrez egalement

PARTENAIRE DE VOS VACANCES