Le kabaddi, sport populaire indien

14 Août 2020 - Sports
Le kabaddi, sport populaire indien

Si l'Inde séduit de nombreux voyageurs par sa culture fascinante, elle surprend également par certaines de ses activités insolites, dont le kabaddi. Peu connu en Occident, ce sport de contact fait partie des plus pratiqués et des plus appréciés dans le sous-continent indien. Découvrez les particularités de cette activité méconnue en Europe et en outre-Atlantique, mais qui enflamme les foules en Inde et dans d'autres régions de l'Asie.

Un sport à couper le souffle

Alors que le foot et le basket connaissent un succès phénoménal dans le reste du monde, le kabaddi profite quant à lui d'une grande popularité dans le sous-continent indien. Concrètement, il s'agit d'un sport de contact assez singulier qui peut s'apparenter à la lutte ou au rugby. Cette pratique possède toutefois une particularité : le joueur au poste de « raider » doit retenir sa respiration en répétant sans cesse « kabaddi » pendant 30 secondes maximum. En effet, « kabbadi » est un mot hindi qui signifie littéralement « retenir son souffle ».

Bien que le kabaddi reste peu connu en dehors de l'Inde, il est grandement apprécié par la population locale. C'est le deuxième sport le plus pratiqué dans le pays après le cricket, une variante du base-ball. Si le kabaddi se présente comme une activité typiquement indienne, sa pratique se démocratise progressivement au-delà des frontières du pays. Déjà très populaire au Bangladesh et au Pakistan, ce sport commence peu à peu à gagner le cœur des Britanniques et des autres pays tels que le Népal et le Japon qui disposent déjà d'une équipe internationale. Par ailleurs, plus de 313 millions de personnes ont suivi la cinquième saison de la Vivo Pro Kabaddi en 2017, la ligue professionnelle de kabaddy en Inde.

 L'histoire du kabaddi

 Le kabaddi est une pratique ancienne qui aurait été créée il y a près de 4000 ans. Né dans l'État indien de Tamil Nadu, ce sport était à l'origine pratiqué pour repousser les envahisseurs. Selon le Mahabharata, un livre sacré de l'Inde, le kabaddi est vu comme l'origine de la guerre de Kurukshetra qui opposait les guerriers pandava Abhimanyu aux Kauvaras. Ce n'est toutefois qu’en 1936 que ce sport a été présenté au reste du monde lors d'un match de démonstration aux Jeux olympiques de Berlin. En 1950, la Kabaddi Federation of India a été fondé trois ans après l'indépendance de l'Inde et a mis en place une compilation de règles précises. Cependant, celles-ci ont été modifiées plus tard par l'Amateur Kabaddi Federation of India, fondé en 1973.

Le kabaddi fait aujourd’hui partie des épreuves des Jeux asiatiques, une compétition multi-sport qui rassemble tous les sportifs du continent. C'est également en 1980 que la première compétition « Asian Kabaddi Championship » a été organisée. Pourtant, même si le kabaddi est aujourd'hui pratiqué dans plus de 60 pays dans le monde, cette discipline peine à se faire connaître au niveau international et à être représentée aux Jeux olympiques. Cette difficulté provient principalement du manque d'intérêt des castes aisées pour cette activité, du manque de moyens pour son exportation, mais aussi de la mauvaise réputation du pays par rapport à l'organisation. Néanmoins, ce sport fait partie intégrante de la culture de l'Inde et du quotidien de ses habitants, et continue de créer l'effervescence chez les amateurs.

Les règles du kabaddi 

La pratique du kabaddi est assez simple et ne demande pratiquement aucun équipement. En effet, il est possible de le pratiquer sur la pelouse ou encore à la plage en traçant simplement un rectangle sur un terrain plat. De ce fait, ce sport est particulièrement apprécié du petit peuple indien. Mais malgré les conditions rudimentaires dans lesquelles cette activité évolue, le kabaddi est soumis à des règles strictes.

Le terrain est un rectangle de 13 mètres de large sur 10 mètres de long, ou 12 mètres de large sur 8 mètres de long pour les femmes. Il divise les pratiquants en deux camps. Ce sport se joue à 14, soit deux équipes de 7 joueurs dans chaque camp. Durant un championnat, les équipes peuvent disposer de 5 joueurs remplaçants. Un match officiel est joué en deux temps de 20 minutes, avec 5 minutes de pause entre les parties afin que les équipes puissent changer de côté.

Le but du kabaddi est de toucher le plus de joueurs en défense sans être immobilisé et de revenir ensuite dans sa zone. Les équipes envoient notamment leur joueur appelé « raider » pour toucher, du pied ou de la main, les membres de l'équipe adverse et marquer ainsi 1 point par joueur défensif éliminé avant de revenir dans son camp. Il peut d'ailleurs gagner des points bonus s'il touche un adversaire au-delà d’une ligne à proximité de la ligne de fond. Toutefois, le raider doit retenir son souffle pendant 30 secondes jusqu'à ce qu'il rejoigne son équipe. Pour prouver qu'il ne reprenne pas son souffle pendant la chasse, l'attaquant doit répéter le mot « kabaddi » plusieurs fois de suite. Lorsqu'un défenseur est touché, il est éliminé du jeu.

Le rôle des défenseurs est d'empêcher le raider de les toucher, mais aussi de retourner dans son propre camp. Pour cela, ils peuvent courir (fuir) jusqu'à ce que l'attaquant perde son souffle ou le bloquer physiquement. Il est en effet possible pour un défenseur d'attraper ou de plaquer le raider de l'équipe adverse avant d'être touché. En revanche, il est strictement interdit d'attraper l'adversaire par les vêtements, les cheveux ou autre partie de son corps, à l'exception des membres ou du torse. Si le raider est immobilisé par les défenseurs, celui-ci doit sortir du jeu.

Durant la partie, chaque équipe doit attaquer à tour de rôle. Dans le cas où un membre ne respecte pas l'ordre défini, des points sont enlevés à son équipe. Aussi, il est possible pour les équipes de faire revenir des joueurs éliminés en marquant des points. Si une équipe élimine tous les joueurs du camp adverse, il reçoit des points bonus. En revanche, un joueur doit être éliminé si le raider accumule 3 raids vides consécutifs ou s’il ne marque aucun point.

 

A propos de l'auteur: Sarah Hoceani

Opérant dans le domaine du tourisme depuis quelques années, j'ai découvert petit à petit les différentes attractions des voyageurs. Justement, ils n'attendaient que cela, s'amuser et oublier les soucis quotidiens. J'ai décidé de faire des recherches afin de promouvoir les loisirs pas seulement en voyage, mais dans la vie de tous les jours de chacun. Actuellement, je rédige avec joie ma passion pour aider et pour rendre les gens heureux même le temps d'un instant. Alors, bonne lecture à vous!

  • Partager :
  • Réagir :

Postez un commentaire

captcha

Découvrez egalement

PARTENAIRE DE VOS VACANCES