Des masques de sports signés Décathlon, bientôt sur le marché !

26 Février 2021 - Nouveauté et Tendance
Des masques de sports signés Décathlon, bientôt sur le marché !

Les sportifs en intérieur peuvent entrevoir une lueur d’espoir. La bonne nouvelle est tombée le 13 février dernier avec l’annonce faite par l’Association française de normalisation ou AFNOR qui certifie les masques Décathlon. L’enseigne d’équipement sportif obtient le feu vert pour déclencher la production en masse de masques spéciaux anti-Covid-19 pour la pratique de tous les sports. Sur France Info, la ministre déléguée chargée des sports Roxana Maracineanu affirme le 19 février 2021 que ces nouveaux moyens de protection qui présentent une bonne respirabilité sont la clé pour précipiter l’ouverture des salles de sport. Les gérants de ces salles doivent cependant prendre leur mal en patience, car la date de reprise immédiate reste encore incertaine. La mise sur le marché du masque ne garantit pas de facto la réouverture des salles de gym qui reste tributaire des chiffres épidémiologiques après les vacances scolaires.

Techniquement prêt

Depuis l’été 2020, le centre de recherches et développement Sportslab basé au campus Décathlon de Villeneuve d’Ascq s’attèle à trouver une solution destinée au grand public. Le masque barrière spécialement élaboré pour la pratique du sport en milieu clos tout en protégeant du coronavirus se doit de répondre à certaines exigences de taille comme la respirabilité. Décathlon présente dès le début de l’année un prototype. Bien lui en prend puisque l’AFNOR cautionne la fabrication de son masque filtrant, lavable et respirant de catégorie 1. Avant de se lancer dans l’élaboration du cahier des charges de production qui détermine la date, le modèle de commercialisation, la quantité et les lieux de production le magasin de sport sont dans l’attente des conclusions des laboratoires certifiés. Un communiqué de l’entreprise nordiste en date du 15 février 2021 annonce une commercialisation de son innovation sportive d’ici la fin du premier trimestre à des prix abordables.

Un effort collectif

Les équipes de Mathilde Geerts en charge du projet masque au sein du géant français du sport travaillent depuis le mois de juin 2020 sur l’élaboration d’un prototype. Ce dernier qui répond à toutes les exigences du référentiel de l’AFNOR pour la fabrication de masques barrières permet la pratique d’exercices physiques sans gêne aucune et de respirer confortablement. L’Institut de recherche biomédicale des armées, le CHU de Lille et des sportifs de haut niveau ont été sollicités pour la mise au point d’un produit de qualité et respectueux des normes sanitaires. Les rugbymen du Racing Métro 92 ont apporté leur pierre à l’édifice tout comme des joggeurs anonymes, des joueurs de futsal, des pratiquants de la musculation et des adeptes du vélo d’appartement qui ont testé le masque de protection. Les résultats obtenus ont ainsi été partagés avec l’Union Sport et Cycle, l’AFNOR ainsi que le ministère des Sports pour la conception du référentiel. D’autres intervenants comme les laboratoires, les acteurs du textile et les industriels du secteur ont également contribué à l’élaboration d’un cahier des charges le plus exact possible.

Made in Sri Lanka

Jusqu’au jour d’aujourd’hui les informations relatives aux caractéristiques techniques du masque sportif Décathlon sont peu nombreuses. Raffaelle Duby, responsable du développement, met en lumière le confort et l’optimisation du maintien qui permet au nouveau produit de rester bien accroché au visage grâce à des brides élastiques munies de boucles de réglage. Plusieurs couches de tissus doux en polyester recyclé ayant déjà servi à la conception d’autres produits de la marque permettent une importante capacité de filtration. La structure novatrice du masque empêche que celui-ci ne soit plaqué contre la bouche pendant l’effort. Il est hermétique, car aussi bien l’air inspiré que celui expiré est tamisé. Au cours d’efforts physiques intenses, le souffle s’accélère 10 fois plus vite et la protection se doit donc d’être perméable pour faciliter la respiration. Par ailleurs, le masque se démarque par la légèreté de la matière qui empêche le tissu de s’introduire dans la bouche en cas d’essoufflement du sportif. La firme française qui souhaite atteindre un large public projette de commercialiser son produit fabriqué en série au Sri Lanka en plusieurs tailles adultes pour différentes disciplines sportives en milieu fermé et en plein air. Selon les recommandations du référentiel de l’AFNOR, il peut être lavé et réutilisé au minimum 10 fois.

Les normes AFNOR

Le guide AFNOR SPEC S70-001 rédigé par 70 experts dirigés par l’Union Sport et Cycle soutenu activement par le ministère en charge des sports est depuis le 13 février 2021 disponible pour les industriels du textile et les fabricants. Le guide édicte des recommandations minimales pour la fabrication de masques barrières à usage sportif ainsi que d’un équipement destiné à être utilisé dès la réouverture des gymnases et des salles de sports. Les exigences portent sur la teneur en CO₂ de l’air aspiré, la taille du filtre, la perméabilité à l’air, la résistance respiratoire, le système de réglage des brides pour éviter de gêner la tête et la respiration ainsi que l’efficacité de filtrage du matériau. Selon l’AFNOR, le fabricant est dans l’obligation de spécifier des recommandations d’entretien, car du fait de l’importance de la transpiration, le masque à usage sportif se lave et se renouvelle plus souvent comparé à une simple protection contre le virus.

La balle est dans le camp du... gouvernement

Les salles de fitness, les clubs de gym ainsi que les salles de sport et de musculation souhaitent relancer leur activité en berne depuis septembre 2020 dès l’approbation des masques sportifs sécurisants par le gouvernement et les autorités sanitaires. L’innovation signée Décathlon fait actuellement l’objet de tests par des coachs, salles et fédérations. Jusqu’à ce jour, les activités sportives en plein air sont uniquement acceptées dans le strict respect des horaires du couvre-feu. Exceptionnellement, la pratique du sport en milieu fermé est autorisée pour les adhérents en possession d’une ordonnance médicale entrant dans le cadre d’un traitement. L’arrivée du masque sportif vient assurément en complément des gestes barrières, des règles de distanciation sociale et apporte une dose supplémentaire de sécurité au public. Dans le cas de son homologation par les instances administratives et de la santé, le masque sportif est appelé à devenir un élément essentiel et potentiellement obligatoire dans les salles de sport dans le futur.

A propos de l'auteur: Sarah Hoceani

Opérant dans le domaine du tourisme depuis quelques années, j'ai découvert petit à petit les différentes attractions des voyageurs. Justement, ils n'attendaient que cela, s'amuser et oublier les soucis quotidiens. J'ai décidé de faire des recherches afin de promouvoir les loisirs pas seulement en voyage, mais dans la vie de tous les jours de chacun. Actuellement, je rédige avec joie ma passion pour aider et pour rendre les gens heureux même le temps d'un instant. Alors, bonne lecture à vous!

  • Partager :
  • Réagir :

Postez un commentaire

captcha

Découvrez egalement

PARTENAIRE DE VOS VACANCES