Quelles activités sportives pour les 3 à 6 ans ?

05 Février 2015 - Sports
Quelles activités sportives pour les 3 à 6 ans ?

Le sport c'est la santé : cette maxime vaut aussi pour les enfants, même les moins de 6 ans. Entre la natation, l'équitation, le roller et les sports collectifs, plusieurs activités sont accessibles aux enfants de 3 à 6 ans. Comment trouver celle qui leur sied le mieux ?

Une question de préférences

Imposer une activité sportive à un enfant de moins de 6 ans ne constitue pas la meilleure solution pour lui inculquer le goût de l'effort physique. La meilleure option serait d'essayer de connaître ses goûts et ses préférences. Si vous ne parvenez pas à cerner ces détails, d’autres solutions existent. Les enfants de moins de 6 ans se trouvent en effet dans une phase de découverte, de leur propre corps, de leur agilité et de leurs capacités physiques. Et c'est peu dire qu'ils apprécieront sans trop rechigner toutes les activités sportives qui leur permettront d'évoluer dans leur éveil et la découverte de leurs limites.

 À cet âge, les enfants apprécient particulièrement les sports leur permettant de gagner en agilité et en réflexe. Parmi ces activités sportives figurent entre autres le parcours d'obstacles, le « lancer loin » — lancer d'une balle de tennis ou d'un autre objet sans élan —, les parcours en tricycle ou en vélo. Cette catégorie regroupe également les disciplines physiques à pratiquer de manière ludique, telle les jeux de quilles, l'incontournable marelle et les autres jeux « libres ».

Une question d'objectifs

Laisser l'enfant s’adonner au sport de son choix, c'est bien. Le rôle des parents leur impose toutefois d'encadrer le choix de leur progéniture, surtout dans ce domaine précis, pour que l'activité physique ne soit qu'un simple passe-temps. Chaque sport aide en effet l'enfant à cultiver des qualités physiques et des caractères qui définiront dans le futur sa personnalité, sa condition physique et son apparence. D'où l'obligation pour les parents de les conseiller sur les activités qui leur apporteront le plus grand bien, sans pour autant ignorer leurs préférences.

Les choix sont multiples. Si les sports collectifs, tels le basket et le football permettent à l'enfant de mieux se déplacer dans l'espace, de mieux se comporter en communauté et d’aiguiser ses réflexes, les sports individuels présentent aussi leurs avantages. Les jeux de raquettes – dont le ping-pong, le badminton et le tennis favorisent par exemple la précision de ses gestes tout en aiguisant son sens de l'anticipation et du déplacement. L'équitation améliore, de son côté, l'équilibre – au même titre que le roller ou la danse – et l'interaction avec l'animal. La natation et les sports nautiques s'avèrent excellents pour l'aider à mieux interagir avec les éléments et à renforcer sa confiance en soi.

  • Partager :
  • Réagir :

Postez un commentaire

captcha

Découvrez egalement

PARTENAIRE DE VOS VACANCES