Savika ou la corrida malgache, un sport encore prisé à Madagascar

17 Mars 2016 - Sports
Savika ou la corrida malgache, un sport encore prisé à Madagascar

La plupart des sports traditionnels malgaches sont plutôt virils. À l'origine, ils ont été conçus pour apprendre au jeune garçon à se battre et impressionner les filles de son village par son courage et sa force. Nombreuses sont ces disciplines, cependant le savika reste le plus célèbre et attire beaucoup de visiteurs dans l'île. Découvrez dans cet article les raisons pour lesquelles cet art est encore très prisé à Madagascar.

Les principaux aspects du savika

Aussi surnommé la corrida malgache, l'art du savika est un des jeux traditionnels très réputés du royaume betsileo au sud-est de Madagascar. Il se déroule dans une arène faite de barrières en bois entourée de la foule où l'homme affronte le zébu à main nue. Le principe de la discipline est simple : la bête sauvage déteste qu'on lui touche les cornes alors que les participants doivent s'agripper sur sa bosse ou sur son cou le plus longtemps possible. Pendant que l'animal essaie de se débarrasser de son provocateur en sautant, en enchainant les coups de sabot et en chargeant sur les barrières de bois, le maitre de cérémonie compte les secondes. Pour que la figure soit valable, l'homme doit tenir au moins une-demi-minute. Les autres participants quant à eux assurent la sécurité et des médecins volontaires sont présents pour apporter aux blessés les premiers soins. Contrairement à la Corrida en Europe, le jeu n'inflige aucune blessure à l'animal, car le zébu est un animal très précieux pour les Malgaches. Ils les mangent, les utilisent pour des travaux agricoles ou comme offrandes durant les mariages ou autres cérémonies importantes.

Les origines du savika

On ne connait pas très précisément la date où le savika est apparu à Madagascar, cependant il reste toujours un jeu très apprécié. À l'origine, il se déroulait durant les fêtes coutumières comme : les mariages, la cérémonie de retournement des morts ou les circoncisions. De nos jours sa pratique reste occasionnelle pendant la fête nationale ou une fête communale, ce qui n'empêche qu'il attire chaque fois un public très nombreux. Pour les Malgaches, ce sport est aussi un rite de passage à l'âge adulte. Il a ses propres codes et techniques qui se transmettent de père en fils. Ce jeu éduque les jeunes hommes pour les préparer à la vie active. C'est aussi un élément primordial pour la formation et le développement de la personnalité. Il sert également à démontrer son adresse, son goût du risque et son style personnel. Les participants s'en servent aussi pour défendre le prestige de leurs ancêtres, de leur clan, de leur groupe, et de leur village tout entier.

  • Partager :
  • Réagir :

Postez un commentaire

captcha

Découvrez egalement

PARTENAIRE DE VOS VACANCES