Les principaux traits culturels de la Colombie

12 Septembre 2017 - Arts & Culture
Les principaux traits culturels de la Colombie

Particulièrement riche, la culture colombienne est un métissage de cultures amérindiennes, européenne — plus précisément hispanique — et africaine. Elle se manifeste de diverses façons, notamment dans la musique et la danse, les nombreuses fêtes, foires et festivals qui ont lieu presque toute l'année dans les 4 coins du pays, mais également dans les spectacles taurins qui sont de véritables institutions en Colombie.

 

La Cumbia et la Salsa

Comme dans la majorité des pays latins, la musique et la danse rythment la vie en Colombie. Savant mélange de la musique des esclaves africains et des mélodies des Indiens autochtones, la Cumbia est la musique la plus populaire de tout le pays. Elle est même considérée aujourd’hui comme la danse nationale. Cependant, dans certaines villes telles que Cali, la Salsa s’impose comme la musique la plus écoutée et aussi la plus dansée. Cette ville de l’Ouest colombien brigue même le titre de capitale de la Salsa même si c’est à Cuba que cette musique est née. Il n’est pas rare non plus que l’on entende du Merengue ou du Vallenato dans les rues et les boîtes de nuit de la Colombie.

Les fêtes et les festivals

En Colombie, on aime bien faire la fête, preuve en est les nombreux festivals, foires et fêtes qui se tiennent tout au long de l’année dans les villes du pays. Parmi les plus célèbres, on peut citer notamment le carnaval de Barranquilla qui rend hommage au taureau, le carnaval de Carthagène des Indes pour la Chandeleur et le carnaval des fleurs à Medellín qui est également une immense foire internationale du cheval. Le carnaval Blancos y Negros (le carnaval des blancs et des noirs) à Pasto qui est inscrit au Patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO, ainsi que la foire de Cali qui se tient fin décembre, sont aussi des évènements qui font parler d’eux en Colombie.

Les spectacles taurins

En Colombie, les spectacles taurins sont un véritable patrimoine intangible. Si dans certains pays du monde, la tauromachie est aujourd’hui une pratique de plus en plus controversée pour des raisons éthiques, en Colombie elle est encore très appréciée. Elle a même été célébrée par Fernando Botero, le célèbre peintre colombien, dans un ensemble monographique intitulé « La Corrida » ou « The bullfight painting ». Elle ne peut d’ailleurs être interdite que si l’arène présente un danger pour les spectateurs. Outre la corrida, d’autres évènements propres à la culture taurine colombienne sont aussi très prisés en Colombie. C’est le cas des coléados qui contrairement à la tauromachie ne se terminent pas par la mise à mort du taureau et les corralejas qui consistent à lâcher une quarantaine de taureaux dans l’après-midi. Le plus célèbre à lieu les 20 janvier de chaque année à Sincelejo.

A propos de l'auteur: Sarah Hoceani

Opérant dans le domaine du tourisme depuis quelques années, j'ai découvert petit à petit les différentes attractions des voyageurs. Justement, ils n'attendaient que cela, s'amuser et oublier les soucis quotidiens. J'ai décidé de faire des recherches afin de promouvoir les loisirs pas seulement en voyage, mais dans la vie de tous les jours de chacun. Actuellement, je rédige avec joie ma passion pour aider et pour rendre les gens heureux même le temps d'un instant. Alors, bonne lecture à vous!

  • Partager :
  • Réagir :

Postez un commentaire

captcha

Découvrez egalement

PARTENAIRE DE VOS VACANCES