Les grands rendez-vous culturels à ne pas manquer à Paris cet été

09 Juillet 2018 - Arts & Culture
Les grands rendez-vous culturels à ne pas manquer à Paris cet été

Paris la Ville lumière expose aussi une vie culturelle riche et animée dans ses nombreux lieux d'exposition et ses salles de spectacles. Chaque année, la programmation est pour tous les goûts. Quels sont les bons plans pour cet été ? 

 

 Découvrez les œuvres de Marc Chagall, Lissitzky et Malevicth au Centre Pompidou 

Présentant les caractères du néoprimitivisme et du surréalisme, les œuvres de Marc Chagall orneront les murs du centre Pompidou du 2 au 16 juillet. Elles seront présentées aux côtés des œuvres de Lissitzky, l'un des fondateurs du suprématisme. Les réalisations du roi de l'abstraction radicale, Kasimir Malevitch, seront également présentées pendant ce même intervalle. Les expositions réunissent art graphique, dessins, peintures et maquettes reflétant les tendances artistiques véhiculées par ces trois grands peintres du 20e siècle.

 

Mary Cassat au Musée Jacquemart-André  

Du 28 juin au 24 juillet, les œuvres de l'impressionniste américaine Mary Cassatt seront à l'honneur au musée Jacquemart-André. Issue d'une riche famille américaine, Cassatt est l'une des disciples de l'impressionniste français Edgar Degas. Elle a effectué sa première exposition en 1874. Toutefois, la forme d'art véhiculée à travers es œuvres est peu connue. Le centre d'exposition Jacquemart-André exposera ses œuvres afin de faire connaître aux visiteurs la définition de l'art de la peinture par Mary Cassatt. Les scènes familiales et les portraits de l’enfant et de la mère sont les éléments principaux qui font la célébrité de l’artiste.

 

Delacroix au Musée du Louvre 

Les chefs d'œuvres du peintre français Eugène Delacroix seront accrochés aux murs du Musée du Louvre du 2 au 23 juillet. Avant de découvrir cette exposition, lisez le fameux « Journal de Delacroix » qui vous dévoilera les idées et les réflexions qui ont traversé l'esprit de ce grand artiste, parmi les principaux représentants du romantisme dans la peinture française du 19e siècle. Les œuvres de Delacroix témoignent de son remarquable talent de coloriste et de sa passion pour les peintures sociales. Les Scènes des massacres de Scio et Virgile aux Enfers sont quelques-unes de ses toiles les plus connues.

 

L'art urbain au Centquatre  

Du 27 juin au 12 juillet, le centre artistique et culturel Centquatre accueillera une importante exposition de Street art mettant à l’honneur les œuvres d'Alexandre Farto ou Vhils. Cet artiste portugais a, depuis 2001, réalisé des portraits d'anonymes sur des façades de maisons abandonnées pour redonner un visage humain aux quartiers plus ou moins désertés. L'acide, l'explosif et le marteau-piqueur sont ses principaux outils. L'exposition au Centquatre inclura la diffusion de vidéos sur le processus de la réalisation des œuvres in situ ainsi que leur sens.

 

Kupka aux Galeries nationales du Grand Palais  

Le peintre tchèque François Kupka n'a certes pas la réputation des grands artistes du 20e siècle comme Malevitch ou Kandinsky, mais il a su s'imposer comme le pionnier de l'abstraction. Venu en France à l'âge de 25 ans, cet artiste a commencé sa carrière en dessinant des portraits symbolistes qui dévoilent déjà son amour pour les figures de couleurs vives appliquées en aplat. Il a ensuite travaillé comme dessinateur pour la revue « L’Assiette au beurre ». Les Galeries nationales du Grand Palais présenteront ses chefs d'œuvres du 2 au 30 juillet.

Le Days Off  

La 9e édition du festival musical Days off organisé par la Philharmonie de Paris sera organisée du 30 juin au 8 juillet. Promettant une véritable explosion de sons, ce festival réunira plusieurs têtes d'affiche et des artistes émergents. De l'électro à la pop, en passant par le rock, le Days Off propose une exceptionnelle diversité de formes et de styles musicaux.

 

Le Fnac Live 

Comme chaque année, le festival Fnac Live accueille une trentaine de concerts gratuits. Pour cette année 2018, ces concerts se tiendront du 5 au 7 juillet dans les salons de l'Hôtel de Ville et sur son parvis. Si le parvis sera le théâtre des concerts réalisés par les têtes d'affiche, les salons accueilleront les spectacles des chanteurs émergents comme Françoise Fabian qui dévoilera son premier album.

 

The Peacock Society  

Le Peacock Society est l'un des plus grands festivals français dédiés à la culture électronique. Cette année, il se tiendra du 6 au 7 juillet au Parc floral de Paris. Deux soirées permettront à l’assistance de découvrir les nouveautés dans la musique électronique ainsi que dans les arts visuels et numériques.

 Lollapalooza Paris 

Le festival américain très célèbre « Lollapalooza » sera de retour pour sa deuxième édition à Paris. Il se tiendra sur l’Hippodrome de Longchamp et durera deux jours, les 21 et 22 juillet. Sa programmation inclut la participation du groupe britannique de New wWve Depeche Mode, du groupe de rock britannique Stereophonics et du groupe musical dit virtuel Gorillaz.

 Rock en Seine 

Depuis près de 15 ans, cet événement s’impose comme l'un des plus grands dédié au rock en France. Pour sa 16e édition qui aura lieu à partir du 24 août, Rock En Seine propose le meilleur de la scène du pop rock en rassemblant des têtes d'affiche comme Macklemore, PNL ou Justice. Le festival célèbre également d'autres formes d'art à travers plusieurs expositions et des petits festivals comme le mini Rock en Seine.

L'Union des artistes Moderne 

Moins célèbre que le Bauhaus de Berlin ou le mouvement artistique De Stijl aux Pays-Bas, l’UMA ou Union des Artistes Modernes qui rassemble peintres, sculpteurs, architectes à géométrie variable, a été fondé en 1929. Il a réuni les avant-gardes françaises pendant l'entre-deux-guerres. Du 30 mai au 27 août 2018, le Centre Pompidou revient sur ce grand chapitre de l'histoire du design et de l'art à travers une exposition prenant sa source en 1900 jusqu'en 1950. Les œuvres des architectes Robert Mallet-Stevens, Francis Jourdain, René Herbst, Hélène Henry et Raymond Templier seront mises en évidence.

 

Les impressionnistes au Petit Palais 

Le fort « Petit Palais » rappelle du 21 juin au 14 octobre 2018, l'exceptionnel destin des peintres et artistes impressionnistes et pré-impressionnistes de Londres. De 1869 à 1904, c'est avant tout une histoire de batailles, de chutes d'Empire, d’union ratée qui ont poussé Pissarro, Daubigny, Monet, Tissot, Carpeaux, Sisley, De Nittis et de nombreux autres artistes à émigrer de l'autre côté de la Manche, à Londres. Depuis, ils peignent et découvrent cette ville de mille manières.

A propos de l'auteur: Sarah Hoceani

Opérant dans le domaine du tourisme depuis quelques années, j'ai découvert petit à petit les différentes attractions des voyageurs. Justement, ils n'attendaient que cela, s'amuser et oublier les soucis quotidiens. J'ai décidé de faire des recherches afin de promouvoir les loisirs pas seulement en voyage, mais dans la vie de tous les jours de chacun. Actuellement, je rédige avec joie ma passion pour aider et pour rendre les gens heureux même le temps d'un instant. Alors, bonne lecture à vous!

  • Partager :
  • Réagir :

Postez un commentaire

captcha

Découvrez egalement

PARTENAIRE DE VOS VACANCES