Mâ Loango, un nouveau musée sur l'histoire du Congo

07 Décembre 2018 - Arts & Culture
Mâ Loango, un nouveau musée sur l'histoire du Congo

Situé dans la ville de Diosso, dans le département de Kouilo, le musée Mâ Loango est inauguré le 23 août 2018 par Total, une des six plus importantes entreprises pétrolières et gazières à l'échelle internationale. Valorisant le patrimoine historique et culturel du Congo, ce musée figure parmi les plus importants musées d'histoire du pays. Pour les voyageurs de passage à Diosso, sa visite est incontournable. 

Total E&P Congo finance la construction du nouveau musée Mâ Loango 

Présente en république du Congo depuis 1969, Total assume entièrement ses responsabilités dans la protection de l'environnement, mais aussi envers les communautés congolaises. L'état de délabrement de l'ancien musée a poussé cette compagnie pétrolière et gazière à lancer le projet de construction d'un nouveau musée sur un terrain de 5000 mètres carrés situé à une trentaine de kilomètres au nord de Pointe-Noire, la capitale économique de la République du Congo.

L'implémentation du projet faisait l'objet d'un accord avec le Ministère de la Culture et le Ministère des Hydrocarbures signé en novembre 2014. En plus du bâtiment principal hébergeant les expositions, un bâtiment administratif, un espace pour recevoir des spectacles de danse traditionnelle, une salle pour les conférences, un forage d'eau, une maison pour le conservateur et un bloc sanitaire ont été également construits sur le site. 

Entièrement financée par Total, le musée est inauguré par Dieudonné Moyongo, le ministre de la Culture et des Arts, en présence de Paul Adam Dibouilou, le préfet du Kouilou et de Jean-Marc Tchystère Tchicaya, le ministre des hydrocarbures. Cette cérémonie a été suivie par l'inauguration d'un monument dédié à la mémoire des esclaves érigé à Loango, sur la route des esclaves. De 1889 à 1923, près de deux millions d'esclaves originaires du Congo et d'autres pays d'Afrique comme l'Angola, le Tchad ou le Gabon étaient emmenés vers les Amériques.

L'UNESCO, un autre acteur ayant contribué à la réussite du projet 

L'Organisation des Nations Unies pour la Science, la Culture et l’Enseignement est également impliquée dans la réalisation du nouveau musée Mâ Loango. Abdourahamane Diallo, le représentant de l'organisation au Congo, et son équipe ont aidé à collecter de nouveaux matériaux, à faire l'inventaire des collections, à la restauration des artefacts suivant les normes internationales et à leur classement. L'UNESCO a aussi apporté son aide dans la formation du personnel du musée. 

Pour l'UNESCO, l'intérêt de la réalisation de ce projet est apparent, puisque le musée de Mâ Loango est intégré un de ses projets de dimension internationale. Celui-ci est intitulé la « Route de l'esclave », un projet mis en place pour aider à mieux comprendre les causes, les enjeux et les conséquences de la traite négrière à travers le monde. Le musée présente aussi des expositions sur l'ancien port d'embarquement d'esclave à Loango, un site inscrit en 2008 sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité.

Un musée dédié à l'histoire du royaume Loango 

L'ancien musée occupait une ex-résidence royale réhabilitée en avril 1982 par le ministre de la Culture. Ses collections sont d'une importance majeure pour les études des traditions et les cultures ancestrales congolaises. Parmi les missions principales de l'ancien et de l'actuel musée figure d'ailleurs la préservation du patrimoine du royaume de Loango. 

Fondé au 13e siècle et aboli en 1885, le Royaume de Loango était un des 9 anciens royaumes qui composaient le grand Royaume du Kongo. Ce dernier avait pour capitale M’Banza Kongo Dia Nthotila. Avec comme totem la panthère, symbole de la puissance et la force, il couvrait 7 provinces. Toute l'organisation de ce royaume reposait sur un roi ayant un pouvoir moral, spirituel et traditionnel. Celui-ci exerçait ses pouvoirs en s'appuyant sur une Cour Royale composée de juges connus pour leur sagesse et leur capacité à résoudre les conflits avec impartialité.

Les collections du musée Mâ Loango 

Le musée Mâ Loango est ouvert aux étudiants, aux chercheurs et à tout individu désireux de s'imprégner de la culture et de l'histoire du Congo. Son rôle principal est de collecter et d'exposer des documents et des objets relatifs à l'ethnographie et à l'archéologie du royaume de Loango afin de sauvegarder l'héritage culturel du Congo. Les archives qui y sont présentées permettent de mieux apprécier l'histoire de ce royaume au 14e et au 15e siècle, des époques où le Congo était colonisé par les Portugais. Ils comprennent plusieurs manuscrits, dont des accords relatifs au trafic et au commerce d'esclaves. En plus des documents en version papier et des photos, le musée présente également 316 objets environ, témoignant du mode de vie des habitants du royaume. 

C'est le chercheur Joseph Kimfoko Madoungou qui occupe le poste de conservateur du musée. Depuis 1983, il a élargi les collections du musée en regroupant des objets provenant des ethnies qui faisaient autrefois partie du royaume de Loango. À lui seul, il a réussi à constituer une collection relative aux traditions et au mode de vie des ethnies du Koilou. Cette collection comprend des monnaies, des instruments de musique, des objets utilisés dans la vie quotidienne, des outils agricoles, des armes et des objets religieux entre autres. 

Le musée compte en tout dix collections : la collection touchant l'histoire sociale et économique du royaume de Loango, celle sur les vêtements et les bijoux, celle sur le mobilier domestique, celle sur les armes, celle sur les moyens de communication et de transport, celle sur les monnaies et les échanges, celle sur les objets de culte, celle sur les instruments de musique, celle rassemblant les manuscrits, les cartes et autres documents historiques et celle regroupant des portraits des rois et des photos des villages et des endroits constituant le patrimoine naturel et architectural du royaume. 

Le musée est également une mine d'informations pour ceux souhaitant apprendre sur le commerce triangulaire, dont la région de Loango était un des sites les plus actifs au 16e et au 19e siècle. Il rassemble plusieurs témoignages sur les événements les plus marquants de l'histoire de l'esclavage au Congo et dans d'autres pays d'Afrique.

La visite du Musée Mâ Loango 

Pour connaître les heures d'ouverture ainsi que les détails sur les visites guidées, contactez le conservateur Joseph Kimfoko-Madoungou au +242 05 533 68 16. Si vous le souhaitez, vous pouvez réserver une visite personnalisée du musée. Il propose également des visites guidées pour les groupes.

 

A propos de l'auteur: Sarah Hoceani

Opérant dans le domaine du tourisme depuis quelques années, j'ai découvert petit à petit les différentes attractions des voyageurs. Justement, ils n'attendaient que cela, s'amuser et oublier les soucis quotidiens. J'ai décidé de faire des recherches afin de promouvoir les loisirs pas seulement en voyage, mais dans la vie de tous les jours de chacun. Actuellement, je rédige avec joie ma passion pour aider et pour rendre les gens heureux même le temps d'un instant. Alors, bonne lecture à vous!

  • Partager :
  • Réagir :

Postez un commentaire

captcha

Découvrez egalement

PARTENAIRE DE VOS VACANCES